Hot Topics

«Mesurer comme un médecin!»
Tensiomètre BP A100
bp-a100
Lire plus...


Comment mesurer correctement la pression artérielle chez soi Lire plus... 

Next Events

Only for Distributors

Résultats et précision de mesure






Mon médecin me dit que les appareils numériques ne sont pas précis et que seuls un médecin ou une infirmière expérimentée peuvent bien mesurer la pression artérielle. Quelle est la précision des résultats fournis par les tensiomètres numériques Microlife ?
  • Les tensiomètres numériques Microlife mesurent la pression artérielle au moyen de la méthode dite oscillométrique. Cette méthode est reconnue dans le monde entier depuis plus de 30 ans et appliquée dans les hôpitaux quand la pression artérielle d'un patient exige un contrôle intensif fiable. Elle détermine avec précision la pression artérielle sur la base d'une analyse des fluctuations de pression pendant le dégonflage du brassard.
  • Microlife jouit d'une longue expérience dans la mise au point d'appareils analysant ces signaux du corps et détectant la pression artérielle avec précision. La haute précision du principe de détection Microlife est attestée par des études cliniques étendues, réalisées par des centres médicaux indépendants en conformité avec les plus hauts standards internationaux.
  • La haute «précision» tient spécifiquement à la possibilité qu'offre l'appareil électronique d'effectuer des mesures à domicile dans de bonnes conditions de détente. En relation avec un tensiomètre précis de Microlife, ce mode d'utilisation crée de loin les meilleures conditions pour une détermination précise de la pression artérielle humaine.
  • La plupart des médecins et infirmières préfèrent la méthode du stéthoscope parce qu'elle leur permet d'écouter les signaux et de mieux cerner l'état du patient. Pour le corps médical, les appareils électroniques sont entachés d'incertitude en raison de l'impossibilité de savoir comment les résultats sont déterminés.
  • La méthode de détermination de la pression artérielle par le médecin dépend de facteurs personnels et ne fournit pas nécessairement la pression "réelle" de la personne auscultée puisque celle-ci est moins détendue qu'à la maison.
  • Il est établi qu'un dégonflage lent à raison de 2-3 mmHg par seconde est essentiel pour l'obtention de résultats précis au cabinet médical. Mais souvent les médecins et infirmières réalisent les relevés avec un dégonflage plus rapide et obtiennent des résultats incorrects.
  • Le fait que des experts leaders en mesure de la pression artérielle préfèrent les relevés effectués à domicile avec des appareils électroniques à une mesure périodique de la pression artérielle au cabinet médical constitue cependant un argument de poids en faveur de ce mode d'utilisation.
  • On a tendance à réaliser beaucoup de mesures avec des tensiomètres électroniques parce qu'ils sont faciles d'emploi et très pratiques. Il est normal que les résultats varient. Si un médecin accomplissait trois ou quatre mesures de pression artérielle (ce qu'il ne fait jamais !), lui aussi obtiendrait chaque fois d'autres valeurs.



Je m'attends à obtenir les mêmes résultats lorsque j'effectue plusieurs mesures avec le tensiomètre Microlife, mais ils sont toujours différents. L'appareil est-il défectueux ?
  • La pression artérielle humaine n'est pas un paramètre constant. Pour des raisons physiologiques tout à fait normales, la pression artérielle peut varier jusqu'à 30 mmHg sur une courte période. Il est donc possible que la pression fluctue entre deux mesures. En fait, il est très difficile d'effectuer des mesures consécutives dans les mêmes conditions. Ce type de relevé donne habituellement des résultats différents en raison des conditions physiologiques instables et de facteurs secondaires (discussion, bruit, mouvements, etc.).
  • C'est pourquoi la moyenne de plusieurs résultats mesurés sur plusieurs jours dans des conditions comparables au même moment est considérée comme la pression artérielle réelle. Si vous relevez par exemple la pression artérielle une heure après le repas du soir sur trois jours consécutifs, vous ne constaterez pas de différences notables. La moyenne de ces résultats reflète le plus fidèlement votre pression artérielle.



Mon médecin me dit que j'ai une pression artérielle de 150 sur 100, mais pourquoi le tensiomètre Microlife indique-t-il 135 sur 95 ?
  • Il est possible que vous soyez moins détendu chez votre médecin qu'à la maison. Quand vous êtes nerveux, la pression artérielle augmente. Une pression systolique inférieure de 15 mmHg est normale dans un environnement propice à la détente.
  • La pression artérielle humaine varie au cours de la journée. Des changements de l'ordre de 30 mmHg peuvent se produire sur une courte durée en cas d'activité physique (sport, cerveau, stress, estomac, etc.).
  • Nous vous recommandons de mesurer votre pression artérielle dans la même plage horaire et dans des conditions similaires, par exemple le soir une heure après le repas.
  • Chaque fabricant applique ses propres principes de détection de la pression artérielle. Une différence entre les résultats fournis par le tensiomètre utilisé à domicile et la mesure effectuée par le médecin peut s'expliquer par une différence d'observation, à l'image de ce qui se passe quand deux médecins auscultant le même patient obtiennent des résultats différents.



Je comprends que la pression artérielle varie au cours de la journée et que j'obtienne donc des résultats différents. Mais quelle est la vraie pression alors ?
  • La moyenne de plusieurs résultats mesurés sur plusieurs jours dans des conditions similaires, au même moment, est considérée comme la vraie pression.
  • Si vous relevez par exemple votre pression artérielle une heure après avoir pris le repas du soir sur trois jours consécutifs, vous ne constaterez pas de différences notables. La moyenne de ces résultats reproduit fidèlement votre pression artérielle.



Avant d'acheter un tensiomètre Microlife, j'ai utilisé un appareil d'une autre société. Pourquoi les résultats sont-ils différents avec le tensiomètre Microlife ?
  • La plupart des tensiomètres numériques appliquent la méthode dite oscillométrique. Chaque fabricant met en oeuvre ses propres principes lorsqu'il s'agit d'analyser les signaux mesurés et de déterminer les valeurs systoliques et diastoliques correspondantes. Plusieurs études font état de nettes différences de précision entre les tensiomètres.
  • Microlife jouit d'une longue expérience dans la mise au point d'appareils analysant des signaux du corps et détectant la pression artérielle avec précision. La haute précision du principe de détection Microlife est confirmée par des études cliniques étendues, réalisées par des centres médicaux indépendants en conformité avec les plus hauts standards internationaux.
  • Chaque fabricant applique ses propres principes adaptés à la population "standard". Un certain tensiomètre conviendra mieux à une personne qu'à une autre. De la même façon, deux médecins ayant des aptitudes d'observation différentes avec leur stéthoscope peuvent obtenir des valeurs de pression artérielle différentes.
  • La différence de pression artérielle peut aussi s'expliquer par les variations qui se produisent entre deux mesures. En fait, il est difficile d'effectuer des mesures consécutives dans les mêmes conditions. Ce type de relevé donne habituellement des résultats différents en raison de l'instabilité des conditions physiologiques et de l'influence de facteurs secondaires (discussion, bruit, mouvements, etc.).
  • Si vous souhaitez comparer deux systèmes, vous devez éliminer autant de sources d'interférence que possible. Effectuez les mesures sans perturbations extérieures en suivant les instructions données dans le mode d'emploi. Réalisez les mesures dans des conditions similaires, au même moment de la journée. Veillez à vous détendre entre les mesures et attendez au moins trois minutes. Accomplissez plusieurs mesures avec chaque appareil et comparez les moyennes obtenues. Ce n'est qu'en suivant scrupuleusement les instructions données ci-dessus que vous pourrez déterminer l'amplitude des différences.



Comment puis-je savoir si l'appareil conserve sa précision après une longue période d'utilisation ou une chute ?
  • Les tensiomètres donnent des résultats précis même après une chute, mais il vous est impossible de détecter un dysfonctionnement lors de l'utilisation. Le principal composant qui influence la précision est intégré dans le programme. Ce logiciel fonctionne ou ne fonctionne pas. D'autres pièces peuvent aussi affecter la précision, par exemple la valve de dégonflage ou le capteur de pression. Ces éléments sont bien protégés contre des dégradations dues à un accident ou à l'usure.
  • En accord avec les normes internationales, nous vous recommandons de demander au revendeur Microlife local agréé de vérifier la précision de l'appareil tous les deux ans.



Pourquoi et quand dois-je renvoyer l'appareil pour faire contrôler sa précision ?
  • Les tensiomètres Microlife sont conçus pour rester précis durant une longue période. Afin de bénéficier de cet avantage, nous vous recommandons de demander au revendeur Microlife local agréé de vérifier la précision de l'appareil tous les deux ans, conformément aux standards internationaux.



Quel tensiomètre est plus précis, un modèle bracelet ou un modèle à brassard ?
  • Les deux types d'appareil présentent une précision comparable. Mais la structure des vaisseaux sanguins et du tissu varient d'une personne à l'autre. L'une des deux positions du tensiomètre pourra donc être plus avantageuse selon les cas.
  • Il est possible que les signaux de certaines personnes soient très faibles au poignet à cause de la constitution de la paroi artérielle. Ces personnes peuvent recevoir de fréquents messages d'erreur si elles utilisent un tensiomètre-bracelet.
  • Les mesures au poignet sont plus sensibles aux mouvements pendant la mesure. Il peut en résulter un plus grand nombre de messages d'erreur. Evitez par conséquent de bouger votre poignet pendant que vous relevez la pression artérielle !
  • Il est très important que le brassard soit placé au niveau du coeur pendant la mesure. Cette condition est plus difficile à réaliser avec un tensiomètre-bracelet, ce qui peut entraîner des résultats incorrects. Une différence de 10 cm au-dessus du coeur donne lieu à une sous-estimation de 8 mmHg alors qu'une différence de 10 cm en dessous conduit à une surévaluation de 8 mmHg !
  • Les modèles bracelet sont très faciles d'emploi et mesurent plus rapidement que des tensiomètres à brassard. On a donc tendance à réaliser plus de mesures au poignet. Comme la pression artérielle varie fortement au cours de la journée, il est important d'obtenir autant de données que nécessaire. C'est la raison pour laquelle les tensiomètres-bracelets permettent un bon contrôle du profil de pression artérielle.
  • Les artères du poignet se trouvent très près de la surface de la peau. Les signaux ont donc moins de tissu à traverser qu'au niveau du bras, ce qui peut améliorer les lectures.
  • Les personnes ayant de gros bras peuvent éprouver des difficultés à mesurer leur pression artérielle avec un brassard et peuvent obtenir de meilleurs résultats avec un tensiomètre-bracelet.



Je dispose d'un tensiomètre Microlife à brassard et d'un tensiomètre-bracelet Microlife. Pourquoi les résultats sont-ils différents ?
  • Les deux appareils se caractérisent par une précision similaire et appliquent le même principe. Mais la structure des vaisseaux sanguins et du tissu varie d'une personne à l'autre. L'une des deux positions du tensiomètre pourra donc être plus avantageuse selon les cas.
  • Il est très important que le brassard soit placé au niveau du coeur pendant la mesure. Cette condition est plus difficile à réaliser avec un tensiomètre-bracelet, ce qui peut entraîner des résultats incorrects. Une différence de 10 cm au-dessus du coeur entraîne une sous-estimation de 8 mmHg alors qu'une différence de 10 cm en dessous conduit à une surévaluation de 8 mmHg !
  • Il est possible que les signaux de certaines personnes soient très faibles au poignet à cause de la constitution de la paroi artérielle. Ces personnes peuvent recevoir de fréquents messages d'erreur.
  • Les artères du poignet se trouvent très près de la surface de la peau. Les signaux ont donc moins de tissu à traverser qu'au niveau du bras, ce qui peut améliorer les lectures.
  • Les personnes ayant de gros bras peuvent éprouver des difficultés à mesurer leur pression artérielle avec un brassard et peuvent obtenir de meilleurs résultats avec un tensiomètre-bracelet.
  • Les mesures au poignet sont plus sensibles aux mouvements pendant la mesure. Il peut en résulter un plus grand nombre de messages d'erreur. Evitez par conséquent de bouger votre poignet pendant que vous relevez la pression artérielle !
  • Comme des facteurs individuels affectent les résultats, nous vous recommandons de comparer les deux appareils et de choisir celui qui donne les résultats les plus constants. Si les valeurs obtenues sont très différentes, nous vous conseillons d'utiliser le modèle à brassard (les mesures de pression artérielle sur le bras sont plus sûres dans ce cas).



Un tensiomètre manuel est-il aussi précis qu'un appareil automatique ?
  • Les deux systèmes fournissent la même précision. Les modèles automatiques sont équipés d'une pompe électrique au lieu d'une poire de gonflage mais cela n'a aucune influence sur la précision.



La pression systolique mesurée par le tensiomètre Microlife correspond à peu près à celle relevée par le médecin, mais la pression diastolique est environ 10 mmHg plus élevée avec le tensiomètre numérique. Pourquoi ?
  • La pression diastolique est très difficile à détecter avec le stéthoscope et dépend très largement des aptitudes de l'auscultateur. La corrélation de la pression diastolique est plus difficile que celle de la pression systolique.



J'effectue plusieurs mesures consécutives avec un tensiomètre Microlife chez moi. Les premiers résultats sont bons, mais après environ la 5e mesure ils deviennent mauvais. Pourquoi ?
  • Cela peut provenir d'une congestion sanguine quand vous effectuez des mesures trop rapprochées ou ne desserrez pas le brassard entre deux mesures.



Les tensiomètres Microlife mesurent-ils aussi avec précision la pression artérielle pendant une grossesse ?
  • Oui, les tensiomètres ont été spécialement validés pour la grossesse et la pré-éclampsie. Il convient de contrôler la pression artérielle très fréquemment pendant la grossesse pour éviter un phénomène critique appelé pré-éclampsie. Environ 20 % des femmes sont sujettes à l'hypertension pendant la grossesse. Veuillez immédiatement contacter le médecin si vous constatez une augmentation notable de votre pression artérielle pendant la grossesse !